×

Finale coupe du monde en Chine - L'avant course

Dernières explications pour les meilleurs orienteurs mondiaux

Par Nicolas Rio, le 25-10-2019

En bref

L’heure est venue de clôturer la saison internationale 2019. Grande première cette année : la finale de la coupe du monde se déroulera au sud de la Chine, aux alentours de la ville de Foshan. Le classement final individuel se jouera sur une moyenne distance le samedi 26 et un sprint le mardi 29, et le classement par équipe sur un relais mixte sprint le dimanche 27.

Site de l'organisateur

Live IOF

Bulletins et startlists

Le programme, le terrain

La manche attaque par la moyenne distance le samedi 26 octobre. Les départs seront échelonnés de 11h30 à 16h heure locale (05h30 à 10h00 heure française). Cette dernière course forêt de 2019 se déroulera dans le parc national de la « montagne de Xiqiao ». L’ancienne carte et la description du terrain par les organisateurs laissent présager un terrain fortement marqué par l’homme : un gros réseau de routes et de chemins, une forêt globalement très courante avec quelques parties plus denses et des zones d’habitation. Le relief est bien marqué, comme en témoignent les 350 et 290 mètres annoncés respectivement pour les courses homme et dame. Il est aussi détaillé, avec une forte concentration de trous, talus, dépressions et rentrants. Les coureurs devront être particulièrement vigilants sur les changements d'allure entre les portions rapides sur les chemins et les portions techniques dans les zones détaillées. La course s’annonce très rythmée car le tracé comporte un nombre élevé de poste (24 pour les dames, 27 pour les hommes).

Image

On enchaine le dimanche sur le relais mixte sprint, départ 14h45 heure locale (7h45 heure française). Chaque équipe est composée de deux hommes et deux femmes, et l’ordre du relais est femme homme homme femme. Le terrain utilisé est assez original : c’est un complexe de studio de cinéma en extérieur. Les organisateurs le décrivent comme un parc parsemé de décors urbains et de répliques de temple. L’extrait de carte montre aussi la présence de beaucoup de murs et falaises infranchissables. Cette configuration atypique est propice à des choix d’itinéraires intéressants, et à de belles images pour la télévision.

Image

Après une journée de repos le lundi, la saison se clôturera par le sprint individuel le mardi 29 de 13h à 16h30 heure locale (6h à 9h30 heure française). Il aura lieu à Songtang, village traditionnel chinois. D’après l’ancienne carte, il est composé de nombreuses petites habitations séparées par des ruelles très étroites. Même si elles sont globalement parallèles, elles ne suivent pas un quadrillage ordonné ce qui est très intéressant par rapport aux choix d’itinéraires. Les coureurs devront rester très vigilants dans leur navigation, car elles ne débouchent pas toujours.

Image

Les Français :

Pour cette étape de coupe du monde à l’autre bout de la planète, la fédération française a choisi de ne pas remplir les 8 quotas masculins et les 6 quotas féminins.

Dames :

  • Isia Basset
  • Juliette Basset
  • Maëlle Beauvir
  • Florence Hanauer

Hommes :

  • Lucas Basset
  • Adrien Delenne
  • Maxime Rauturier
  • Quentin Rauturier
  • Loïc Capbern
  • Frederic Tranchand


Les favoris :

Chez les femmes, Tove Alexandersson court après un grand chelem historique : elle a gagné toutes les étapes de coupe du monde cette année, relais compris. Elle est clairement la grande favorite pour ces finales, autant sur la moyenne distance que sur le sprint. On attend aussi les Suissesses avec, en tête de file, Simona Aebersold, et les Russes menées par Natalia Gemperlé. La Tchèque Tereza Janosikova avait surpris tout le monde en prenant la seconde place lors du KO sprint en Suisse il y a un mois, on peut l’ajouter comme outsider pour le sprint.

Chez les hommes, la moyenne distance risque d’être assez ouverte, car le terrain sera nouveau pour tous les coureurs. Il sera intéressant de voir ce que la star de la CO forêt - et leader de la coupe du monde - Gustav Bergmann arrive à faire dans cette forêt atypique. Les Suisses auront peut-être un léger avantage, car ils sont habitués à ce style de moyenne distance avec beaucoup de dénivelé et de chemin. La plupart ont aussi pu engranger un peu d’expérience dans les forêts chinoise la semaine précédente lors des jeux mondiaux militaires.

Pour le sprint, il faudra ajouter les spécialistes : le Tchèque Vojtech Kral, Le Belge Yannick Michiels, le Néo-Zélandais Tim Robertson. Bien évidemment, nous n’oublions pas nos deux stars françaises Lucas Basset et Frédéric Tranchand. Ils sont encore une fois capables d’aller jouer devant. De manière générale et autant chez les hommes que chez les dames, on pourra s'attendre à des surprises dans les résultats. En effet, la technicité de la navigation permettra peut-être à des coureurs moins rapides de tirer leur épingle du jeu.

Lors du seul autre relais mixte sprint de la saison qui a eu lieu en juin en Finlande, la Suède avait remporté la victoire devant la Suisse et la République Tchèque. On peut s’attendre à voir à nouveau ces équipes en tête de classement lors du relais mixte de cette étape de coupe du monde.

Classement coupe du monde au 25/10/2019

Image

Liens utiles

Site de l'organisateur

Live IOF

Bulletins et startlists